Formation Continue | Università di Corsica
Validations des acquis  |

Validation des Acquis de l'Expérience (VAE)

Les procédures de Validation des Acquis à l'Université de Corse, menées en relation avec les composantes de l'Université de Corse par le Service Commun de la Formation Continue, service référent de l'Université de Corse pour les procédures VAE.

 

Contact au Service Commun de la Formation Continue de l'Université de Corse

Aurélie OTTOMANI - 04.95.45.00.17 - ottomani_a@univ-corse.fr

Lundi et jeudi de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h00,

Mardi et Vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h00,

Mercredi de 9h00 à 12h00.

 

La procédure VAE est basée sur l'analyse argumentée des connaissances et compétences du candidat en relation avec un diplôme ; elle permet de candidater à une certification sans suivre les enseignements du parcours universitaire qui prépare au diplôme visé. Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience peut initier elle-même la procédure VAE, en identifiant un ou des diplômes nationaux délivrés par l'Université de qui est (ou sont) en relation avec son parcours d'expérience. Sur cette base le Service Commun de la Formation Continue de l'Université de Corse gère les procédures de VAE en relation avec la composante de l'université dont relève le diplôme visé.

L'autonomie des universités est respectée dans la loi, ainsi chaque établissement met en œuvre une procédure VAE conforme au texte du décret et à l'esprit de la loi ; à l'Université de Corse, le service référent pour les procédures VAE de l'Université de Corse est le Service Commun de la Formation Continue SCFC.

 

Les choix spécifiques de mise en œuvre validés par l’Université de Corse

 

  • La procédure peut être instruite avec des dates variables au cours de l'année universitaire (de l’inscription jusqu’au jury) ;
  • L'entretien de recevabilité (faisant suite à la réception et à l'enregistrement du dossier de recevabilité par le SCFC) est travaillé comme un avant-projet de la procédure VAE, grâce à l’engagement de responsables de diplômes : cet entretien approfondi rassemble le(la) candidat(e), les responsable pédagogique du diplôme visé en première intention, la référente VAE pour l'Université ; les éléments de faisabilité, atouts, obstacles prévisibles sont étudiés pour permettre une approche efficace de la procédure ;

  • Chaque candidat peut demander une option de suivi individuel dans sa procédure VAE (cf. coûts des procédures VAE), suivi individuel qui sera réalisé par un tuteur - accompagnateur VAE (membre de l’équipe pédagogique du diplôme professionnalisant dont l'obtention en VAE est visée) ; le tuteur VAE pourra notamment donner un avis au candidat sur le degré d'aboutissement de son travail et des documents à produire au jury, sans que cela présume de la décision finale du futur jury ;

  • L’évaluation réalisée par le jury repose sur l’étude d’un écrit individuel de VAE, qui présente l’argumentation du candidat, en plus des éléments réglementaires qui constituent le Dossier VAE proprement dit ; le jury apprécie également la présentation orale du candidat et ses réponses à l’entretien qui suit cette présentation.


Télécharger les documents en cliquant sur les liens ci-dessous :

Télécharger la fiche de recevabilité ( CERFA 12818-02) ; Télécharger la notice et le dossier de demande VAE

Télécharger le dossier de VAE

Télécharger le document "Etapes et fondamentaux pour la mise en oeuvre d'une VAE à l'Université de Corse"

 

À acquitter

 

  • Lors de l’inscription dans le diplôme visé :

DROITS annuels D’INSCRIPTION à l’université dans le diplôme visé

Pour information : inscription en Licence : 170 € ; inscription en Master : 243 € (sous réserve de modification de la tarification nationale).

 

  • Pour la procédure VAE 2002 à l'Université de Corse :

Procédure VAE : 475 EUROS

Procédure VAE avec accompagnement individuel : 915 EUROS.

 

Demandes de prises en charge pour le financement :
Elles sont à faire examiner par

  • Les opérateurs de compétences : OPCO ;
  • Et / ou la commission paritaire interprofessionnelle régionale : CPIR.

Les étapes pour les candidats :
  • Définir le projet VAE

En relation avec leur ‘bagage’ d’expérience : identifier un ou des diplômes proposés dans la carte de formation de l’Université de Corse ; consultation via le site institutionnel https://www.universita.corsica/fr/

Rechercher les rapprochements entre les composantes de votre parcours d’expérience et les objectifs du(des) diplôme(s), les programmes d’enseignement du(des) diplôme(s), réfléchir au(x) niveau(x) de diplôme le(s) plus adéquat(s), réaliser s’il y a lieu des comparaisons entre plusieurs diplômes.

  • S’approprier la procédure spécifique de VAE

Connaître les documents à produire ; comprendre les grandes lignes des attendus du futur jury de VAE ; s’informer sur les possibilités de prise en charge financière.

Se projeter dans l’hypothèse d’une procédure de VAE globale ou VAE partielle sur la base des rapprochements entre

- les éléments de son parcours d'expérience à sélectionner comme "preuves" des compétences, connaissances, analyses, contextualisations etc.

- et les objectifs de formation du diplôme visé par la VAE.

  • Constituer le dossier pour la demande de recevabilité

Le dossier fera l'objet d'un enregistrement de la recevabilité de la demande de VAE au Service Commun de la Formation Continue.

Cet enregistrement donne lieu à l'étude de recevabilité de la demande : recevabilité administrative ; recevabilité pédagogique. L'avis sur la recevabilité pédagogique est prononcé par les référents du diplôme visé. Si l'entretien est concluant, le candidat peut s’inscrire dans l'année diplômante du cycle correspondant au diplôme visé et commencer la procédure de VAE.

  • Préparer le document VAE : l’écrit de VAE et le dossier VAE de validation

Après inscription, la procédure est instruite par un jury de VAE propre au candidat, jury devant lequel il présentera son écrit de VAE et le dossier de validation.

Ce sont les 2 documents écrits :

- L’écrit individuel de VAE présente l’argumentation du candidat : dans cet écrit, il met en relation sous une forme individualisée les contenus du diplôme avec les éléments de son expérience qu’il a sélectionnés pour cela ; cet écrit individuel de VAE est une demande spécifique de l’université de Corse aux candidats VAE : il donne aux membres du jury les arguments qui correspondent aux critères d’appréciation VAE (Voir Document : « Étapes et fondamentaux VAE »).

- Le dossier VAE de validation qui rassemble les éléments réglementaires qui font preuve de l’expérience du candidat ; en détaillant pour chaque activité (salariée, ou bénévole, ou de recherche d’emploi, de formation) ce qu’elle a apporté comme compétences et connaissances, quel est (était) le degré de coopération, d’engagement associé, quels en sont (en ont été) les résultats, s’ils correspondent (correspondaient) aux objectifs ou sont (ont été) différents ; et, pour chaque activité également : les attestations ou appréciations correspondantes (employeur, société gérée ou co-gérée, organisation associative, pôle-emploi, organismes de formation).

Le jury appréciera l’ensemble des 2 documents écrits et également la présentation orale du candidat et ses réponses à l’entretien qui suit cette présentation. L’option de suivi individuel consiste en un tutorat d’accompagnement réalisé par un membre de l’équipe pédagogique du diplôme visé ; notamment pour : les choix des situations d’expérience travaillées pour la VAE, la structuration de l’écrit de VAE ; des conseils sur les références scientifiques

Lorsque le candidat est en mesure de proposer un écrit abouti, il le transmet pour avis, par l’intermédiaire du Service Commun de la Formation Continue, au tuteur-accompagnateur VAE ; sur avis positif du tuteur-accompagnateur, l’organisation de la session de jury est réalisée, sans que cela ne présume des futurs avis des membres du jury.

  • Jury VAE : évaluation, certification, prescription

Les jurys VAE : Leur composition fait l’objet d’un arrêté signé par le président de l’établissement ; elle est régie par un décret spécifique ; chaque jury de VAE est un jury individualisé : il est constitué spécifiquement pour la VAE considérée. La composition du jury est attachée au candidat ; lorsqu’une procédure de VAE requiert plusieurs passages en jury (VAE partielle, compléments de suivi de VAE) la composition du jury reste inchangée pour toute la procédure VAE.

La préparation de la présentation du travail au jury : préparation de la présentation orale, réflexion préparatoire à l’entretien avec les membres du jury qui suit la présentation orale.

C’est sur l’examen l’écrit de VAE et le dossier de validation, la présentation du travail au jury, l’entretien avec les membres du jury que se fonderont les avis d’évaluation du jury : certification et/ou prescription pour des VAE partielles.

Lorsque la certification est prononcée par le jury, l’obtention du diplôme est enregistrée à cette même date.

 

Témoignages :

 

Extrait du témoignage de Monsieur Georges VALENTINI : Validation du Master Gestion de l'Environnement spécialité Ingénierie Écologique par VAE en 2014.

« Très concrètement la VAE a agi comme un levier de relance professionnelle ; ça m'a relancé ! Redynamisé ! (…) Pour l'organisation : je me souviens d'avoir travaillé tout l'été, tous les jours jusqu'à une heure du matin, c'était un sacrifice, mais c'était motivant.

Et ç'a été un come-back pour moi : la VAE c'est réparateur ».

 

Extrait de la conclusion de l'écrit de VAE de Monsieur GRANIER Jean-Luc : Validation de la Licence Professionnelle Électricité et Électronique Spécialité Systèmes Industriels par VAE en 2018.

« Le diplôme obtenu par VAE peut permettre d'évoluer dans sa carrière : elle peut aider à obtenir une promotion, un poste avec plus de responsabilités ou à l'inverse mettre en adéquation sa certification avec son niveau de responsabilité. S'engager dans une VAE est très souvent le point de départ d'une réflexion plus globale sur son parcours, elle peut amener à passer un concours. Enfin à titre personnel, la reconnaissance des ses compétences peut être un vrai moteur. »

 

Les principes fondateurs

Un texte réglementaire incontournable

Article R335-6 Modifié par Décret n°2019-1119 du 31 octobre 2019 - art. 1

I.- Sont prises en compte dans une demande de validation des acquis de l'expérience l'ensemble des activités professionnelles salariées, non salariées, bénévoles, de volontariat, ou exercées par une personne inscrite sur la liste des sportifs de haut niveau mentionnée au premier alinéa de l'article L. 221-2 du code du sport, ou exercées dans le cadre de responsabilités syndicales, d'un mandat électoral local ou d'une fonction élective locale.

Lorsqu'il s'agit d'activités réalisées en formation initiale ou continue, peuvent être prises en compte les périodes de formation en milieu professionnel, les périodes de mise en situation en milieu professionnel, les stages pratiques et les périodes en entreprise des préparations opérationnelles à l'emploi. Peuvent également être prises en compte les périodes d'activité réalisées en milieu professionnel avec l'accompagnement d'un tuteur dans le cadre d'un contrat d'apprentissage, d'un contrat de professionnalisation ou d'un contrat de travail aidé.

II.- Sont prises en compte les activités en rapport direct avec la certification professionnelle pour lequel la demande est déposée, que ces activités, qui peuvent être de nature différente, aient été exercée de façon continue ou non. La durée minimale d'activité requise pour qu'une candidature soit recevable correspond à la durée de travail annuelle résultant de l'application durant cette période de la durée légale du travail, soit 1 607 heures.

La durée des activités mentionnées au deuxième alinéa du I doit représenter moins de la moitié des activités prises en compte.

 

 

Page mise à jour le 13/05/2020 par OTTOMANI AURELIE